Ergonomie


Le mot « ergonomie » vient du grec ergon (travail) et nomos (lois, règles). Wisner (1972) décrit l’ergonomie comme étant « la mise en œuvre de l’ensemble des connaissances scientifiques relatives à l’Homme et nécessaires pour concevoir des outils, des machines et des dispositifs qui puissent être utilisés par le plus grand nombre avec le maximum de confort, de sécurité et d’efficacité ».


L’ergonomie consiste à adapter le travail et son environnement à l’homme en tenant compte des facteurs physiques, psychologiques, cognitifs, sociaux et organisationnels. Cette discipline se préoccupe de la sécurité, des conditions de travail, de la santé au travail et de la qualité, de l’organisation du travail et de la fiabilité.

Réaliser un aménagement ergonomique est rentable pour l’entreprise


Des conditions ergonomiques défavorables peuvent être à l’origine de troubles de la vision, maux de tête, fatigue extrême, douleurs musculaires, pathologie d’hypersollicitation, lombalgies, tension psychologique, anxiété et dépression… Si les mauvaises conditions sont régulières et que rien n’est fait pour y remédier, ces troubles visuels et musculaires vont finir par persister chez le salarié et devenir source d’angoisse et donc de stress. L’entreprise doit se préoccuper de l’aménagement des postes de travail afin de prévenir ces troubles et par conséquent le risque d’absentéisme, les maladies professionnelles et accidents du travail.


L’analyse ergonomique du travail consiste à étudier :

  • L’environnement physique du travail qui peut influer sur les capacités visuelles, auditives et tactiles de l’individu, c’est à dire la qualité, température et humidité de l’air, le bruit…
  • Les facteurs liés à la technologie et au poste de travail. Par exemple, un affichage sur écran de qualité médiocre peut conduire à une mauvaise réponse de commandes.
  • Les tâches, la charge de travail. Un travail excessif ou sous pression est générateur de stress.
  • Les facteurs organisationnels : travail posté, travail rythmé par la machine.


Les actions de prévention peuvent se faire au niveau :

  • du matériel, des machines,
  • de l’ambiance physique,
  • de l’espace,
  • de la formation, information,
  • de l’organisation du travail,
  • du management,
  • de solutions adaptées aux particularités du salarié.

Pour en savoir plus sur l’ergonomie, consultez les dossier et sites suivants :


Pour consulter notre sélection de sources d’information, de supports pédagogiques ou de sites d’intérêts sur l’ergonomie rendez-vous sur notre plateforme documentaire en cliquant ici.